Economie, finances et monnaie
Euro-obligations, eurobonds, obligations de stabilité : une idée qui ne manque pas de faire débat sur fond de crise de la dette souveraine


En novembre 2010, Jean-Claude Juncker relançait l’idée de créer des euro-obligations, ou eurobonds. Une proposition qui a aussitôt suscité de très vives réactions, et au sujet de laquelle le débat n’a cessé de se poursuivre tout au long des différents moments de la crise de la dette souveraine qui en était alors à ses débuts.

Beaucoup sont pour, et cette idée est très souvent soutenue dès qu’il s’agit de favoriser la croissance et l’emploi face à la rigueur budgétaire. Syndicats et partis de gauche affichent un soutien clair à cette idée, d’ailleurs souvent mise en avant au Parlement européen par une large majorité. D’aucuns y sont farouchement opposés, notamment outre-Moselle où la crainte de créer une "Union de transfert" peut être vive. D’autres encore ont, à l’instar du ministre luxembourgeois des Finances, Luc Frieden, une position plus nuancée, expliquant que certaines conditions doivent être remplies avant la mise en place d’euro-obligations, ce que ne dément pas d’ailleurs Jean-Claude Juncker lui-même.

Face à ce débat à la fois vif et récurrent, la Commission européenne, qui avait déjà proposé de créer des obligations visant à financer de grands projets d’investissement, a mis sur la table un livre vert présenté en novembre 2011. L’objectif est de "structurer le débat" au sujet de "l’émission d’obligations de stabilité communes aux Etats membres de la zone euro". La consultation s’est close le 8 janvier 2012.

Europaforum.lu réunit dans ce dossier les nombreux articles éclairant, de façon plus ou moins détaillée, les différents éléments de ce débat qui dure et qui reste à suivre.