| 

Migration et asile - Justice, liberté, sécurité et immigration
Frontex estime à 68 000 le nombre de migrants arrivés en Grèce en janvier 2016, soit 40 % de moins qu’en décembre 2015
22-02-2016


frontex-eurosur-source-frontexLe nombre de migrants arrivés en Grèce en janvier 2016 s’élève à 68 000, soit 40 % de moins qu’en décembre 2015, explique Frontex, l’Agence européenne pour la gestion des frontières de l’Union européenne (UE), dans un communiqué publié le 22 février 2016. Cette baisse s’explique par les mauvaises conditions météorologiques en mer Egée, qui sont également responsables d’une augmentation du nombre décès en mer, précise l’agence.

Malgré cette baisse, le nombre de migrants arrivés en Grèce reste toutefois 38 fois plus élevé que le nombre d’arrivées enregistrées en janvier 2015, observe Frontex. Ce sont les Syriens, les Afghans et les Irakiens qui constituent les nationalités les plus représentées parmi les personnes arrivées en Grèce en janvier 2016.

Baisse des arrivées via la route de la Méditerranée centrale et la route des Balkans occidentaux

Les conditions hivernales ont aussi augmenté le nombre de migrants secourus sur la route de la Méditerranée centrale, précise l’agence, même si le nombre d’arrivées a lui aussi baissé de 42 % en janvier. 5600 personnes, pour majorité des Nigérians, sont arrivées via cette route vers l’Italie en janvier 2016, un chiffre 55 % plus élevé qu’à la même époque en 2015.

En ce qui concerne le nombre d’arrivées via les Balkans occidentaux, celui-ci a été de 65 300 en janvier 2016, soit une baisse d’un tiers par rapport à décembre 2015.

La plupart de ces migrants sont entrés par la Grèce, puis sont passés par l'Ancienne République yougoslave de Macédoine. Frontex explique ainsi que des personnes ont été comptées deux fois, par exemple, lors de leur entrée en Grèce et lors de leur entrée en Croatie.

Les flux migratoires seront à nouveau à l'agenda de la réunion des ministres de l'Intérieur de l'UE, qui se réuniront en Conseil Justice et Affaires Intérieures (JAI) le 25 février 2016 à Bruxelles, en présence du ministre de l'Intérieur turc, Efkan Ala.

Selon l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), ce sont 102 547 personnes qui sont arrivées en Grèce en 2016 et 321 personnes sont décédées en mer au passage de la Turquie à la Grèce. En 2015, la barre des 100 000 arrivées avait été franchie au mois de juin, précise l’organisation dans un communiqué publié le 23 février 2016.