Institutions européennes
La Commission européenne désigne un nouveau Secrétaire Général, Alexander Italianer, et nomme Martine Reicherts directrice générale de la DG "éducation et culture" en remaniant son encadrement supérieur
24-06-2015


Le nouveau Secrétaire Général de la Commission européenne, Alexander Italianer. ( @ Union européenne)Le 24 juin 2015, la Commission européenne a nommé Alexander Italianer, qui est actuellement Directeur Général en charge de la concurrence, en tant que nouveau Secrétaire Général, suite à la décision de Catherine Day de se retirer de ses fonctions à compter du 1er septembre 2015.

La Commission a en outre décidé de remanier son encadrement supérieur. La réalisation des objectifs du Collège des Commissaires reposant à la fois sur la continuité et sur le changement, différents membres de l'encadrement supérieur se verront affecter de nouvelles responsabilités.

"Après la réorganisation de la Commission en novembre 2014, la décision adoptée aujourd'hui est une nouvelle étape en vue de la rendre plus efficace", indique la Commission dans son communiqué de presse. Elle conclut un processus ouvert qui a été lancé par le Président en mars 2015.

La décision de la Commission entraîne deux types de changements de poste pour les membres du personnel de direction, qui est composé de 33 Directeurs Généraux, de 36 Directeurs Généraux adjoints et de 4 conseillers hors classe de la Commission.

  • D'une part, 11 Directeurs Généraux actuels changeront de département ou se verront confier d'autres missions importantes.
  • D'autre part, huit Directeurs Généraux adjoints, dont deux femmes, deviendront Directeurs Généraux.
  • Troisièmement, Jonathan Faull, qui est actuellement directeur général de la DG de la "stabilité financière, des services financiers et de l’union des marchés des capitaux" de la Commission, occupera un nouveau poste de Directeur Général en tant que chef d'une task force chargée des questions stratégiques liées au référendum sur l’appartenance du Royaume-Uni à l’UE. Il rendra directement compte au Président.
  • En outre, un appel à candidatures sera bientôt lancé pour pourvoir un poste de Directeur Général et dix postes de Directeurs Généraux adjoint. La publication d'autres postes de Directeurs Généraux adjoints est ensuite prévue.
  • Enfin, deux postes de Directeurs Généraux adjoints et trois postes de conseillers hors classe seront créés (et trois postes de conseillers hors classe existants seront supprimés).

La Commission note que l’équilibre hommes/femmes n’a pas pu être garanti, car la réorganisation a dû être effectuée au sein du personnel d'encadrement supérieur existant, où les femmes sont sous-représentées.

"Nous disposons maintenant d'une équipe forte qui sera à même de concrétiser nos objectifs prioritaires pour l'Europe", s’est félicité le Président de la Commission, Jean-Claude Juncker, avant de préciser qu’il entend "faire changer les choses" en ce qui concerne le nombre de femmes dans le personnel d’encadrement supérieur. J'ai la ferme volonté de faire passer la part des femmes à 40 % dans l'encadrement d'ici la fin du mandat actuel", a renchéri Kristalina Georgieva, Vice-Présidente chargée des ressources humaines et du budget.

Martine Reicherts nommée directrice générale de la DG "éducation et culture"

comm-reicherts-martineDans le cadre du remaniement de l’encadrement supérieur de la Commission, Martine Reicherts, de nationalité luxembourgeoise, a été nommée directrice générale de la DG "éducation et culture".

Martine Reicherts a été depuis le 1er août 2007 directrice générale de l’Office des publications de l’Union européenne, un mandat qu’elle avait brièvement interrompu en 2014 en devenant commissaire européenne par intérim en charge de la Justice et des Droits fondamentaux, pour terminer le mandat de Viviane Reding.

Elle avait auparavant dirigé entre 2003 et 2007 l’Office pour les infrastructures et la logistique à Luxembourg, un office de la Commission qui gère les bâtiments et les installations des institutions européennes à Luxembourg.

Entre 1998 et 1999, Martine Reicherts avait été la porte-parole de Jacques Santer, quand celui-ci était le président de la Commission européenne.